Test tube à cigarette biodégradable

Megot de cigarette biodegradable

Le fabricant Max a mis au point des nouveaux filtres à cigarette permettant au mégot de se dégrader plus rapidement dans la nature.

Une dégradation en 1 mois contre environ 2 ans pour un mégot classique. C’est du moins la promesse faite par le fabricant.

Par souci de clarté nous avons testé le filtre max biodégradable en condition réelle.

Test mégot de cigarette biodégradable

Le test est réalisé dans le sud de la France (83) au mois de novembre. Un climat donc très doux avec peu de pluie. Les conditions les moins bonnes pour une dégradation rapide.

Nous ajoutons aussi que nous n’avons aucune part dans la société qui fabrique les tubes Max.

Filtres cigarettes biodégradables

Premiere phase du test

Le 26 octobre 2016 :

L’échantillon 1 est le tube cigarette biodégradable max (couleur beige à droite).

L’échantillon 2 est un mégot de cigarette industrielle (couleur filtre classique à gauche).

test de megot de cigarette biodegradable

15 jour plus tard

Le 10 novembre :

Condition météo assez clémente, juste 3 jours de pluie.

Avec seulement 3 jours de pluie depuis le début du test, on observe une dégradation plus avancée du papier qui entoure le filtre avec l’échantillon bio. Le filtre de cigarette classique est lui presque intact !

Filtres cigarettes biodégradables

1 mois plus tard

Le 23 novembre :

Condition météo classique pour le mois de novembre, quelques jours de pluie comme vous le constaterez sur les photos. L’herbe a d’ailleurs bien poussé par rapport à la première photo.

Nous pouvons constater que le filtre biodégradable (à droite) est en décomposition bien plus avancée. Le papier est totalement dégradé et n’apparaît plus.  Le filtre est devenu marron et a commencé à se dégrader, on constate une ouverture sur le dessus.

La cigarette industrielle présente encore des traces de papier couleur orange. Son filtre est encore blanc et ne présente pas de trace particulière de dégradation.

Le test confirme pour l’instant que les tubes à cigarette Max biodégradables se détruisent plus vite dans l’environnement.

megot cigarette biologique
mégot de cigarette dégradé en 2 mois

1 mois et 15 jours plus tard

Le 7 Décembre :

Condition météo très clémente pour ce début décembre. Aucun jour de plus depuis les précédentes photos.

Le filtre biodégradable (en bas à droite) n’est presque plus visible ! En observant de plus près (photo 2) nous remarquons que les composants du filtre commence à se fondre avec la terre, un peu comme une toile d’araignée.

Le filtre classique est lui encore bien conservé et ces fibres d’acétate sont presque intacts avec une couleur bien blanche.

Il reste encore 15 jours de test pour confirmer que les filtres se dégrade réellement en seulement 2 mois dans l’environnement…

filtre cigarette biodegradable

2 mois plus tard, fin du test et conclusion

Le 23 décembre :

La promesse à été tenue ! Le filtre à cigarette biodégradable est presque à 100% biodégradé et n’est quasiment plus visible à l’oeil nu.

Malgré une météo très clémente avec seulement 1 jour de pluie sur les 15 derniers jours, cela n’à pas empêché le filtre Max de continuer sa dégradation jusqu’à devenir presque invisible !

En revanche le filtre à cigarette classique est quasiment intact après 60 jours dans la nature.

Abonnez vous a notre newsletter :

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *