Le CBD Cannabis légal dans certains pays d’europe

image fleur cbd cannabis

Législation sur le cannabis au CBD en France et en Europe

Le cannabis et sa légalisation sont des points chauds dans les discussions entre les gouvernements et les consommateurs. En France, la légalisation sur la marijuana (généralement appelé weed ou beuh) semble être loin de se produire, mais depuis les dernières lois européennes sur le cbd cannabis en Europe, nous avons vu les choses évoluer … même si maintenait il reste un trouble juridique au lieu d’une autorisation claire et précise de la consommation et de l’achat de CBD cannabis en France.

L’Italie a su mettre en place une nouvelle règle, ou le cannabis médical prend une place nouvelle, et ou la consommation, et la vente de cannabis CBD, a titre récréatif, sont autorisées, avec de très bons magasins en ligne d’achat de cannabis CBD et de livraison en France et d’autres pays d’Europe.

Des sociétés italiennes pointues et qualifiées, comme JustBob, proposent en effet certains des meilleurs fleurs de cannabis CBD en Europe, avec un choix excellents, des contrôles de qualité en laboratoire, et un système de livraison rapide et anonyme.

Image d'une fleur de cannabis au CBD

Photo d’une fleur de cannabis au CBD

La situation du CBD cannabis dans les pays européens en avance

Les lois sur le cannabis CBD en Europe ont déjà évoluées. Cependant, malgré une harmonisation des échanges et des lois entre les pays de l’Union Européenne, on ne voit pas les mêmes avancées dans tous les pays.

Penchons-nous alors sur les pays qui ont su profiter de ces lois, et agir pour dynamiser leur économie grâce au commerce du cannabis au CBD et du cannabis médical.

Le cannabis au CBD en Allemagne

L’Allemagne est actuellement le plus grand marché au monde pour le cannabis à des fins médicales, même si les États-Unis seraient le pays le plus important si le cannabis médical, et le cannabis CBD, étaient légalisé au niveau fédéral.

Avec une population de plus de 80 millions d’habitants, l’Allemagne devrait devenir un énorme marché pour le cannabis médical.

En effet, l’Allemagne a légalisé le cannabis à usage médical en 2017. L’un des projets de loi les plus progressistes, la liste des conditions d’éligibilité est assez large, ce qui a entraîné une augmentation immédiate du nombre de patients enregistrés.

En janvier 2017, il y avait un peu plus de 1.000 patients, et ce nombre était passé à plus de 13.000 à la fin de 2017. On estime que d’ici la fin de 2019, il y aura 50.000 patients enregistrés ayant consommé du chanvre et du CBD cannabis à des fins médicales.

L’Allemagne est également le premier pays au monde à rembourser les coûts du cannabis médical.

Ainsi, pour toute application thérapeutique approuvée par un médecin, le patient sera remboursé par le biais de son système national d’assurance maladie.

Bien que la marijuana à des fins médicales soit légale au niveau fédéral, la culture et la production commerciales sont toujours illégales. La procédure pour les licences de production commerciale a été durement touchée en mars de cette année lorsque les tribunaux ont décidé que la période d’adjudication était précipitée et qu’il y avait beaucoup trop de plaintes pour pouvoir progresser sur ce sujet. Les retards actuels continuent d’interrompre la création d’une industrie de la culture locale.

L’objectif était de permettre aux producteurs internationaux licenciés de s’associer aux entreprises allemandes locales pour créer l’industrie, mais compte tenu des retards, l’Allemagne importe actuellement l’ensemble de son cannabis médicinal. Ces importations proviennent principalement du Canada et des Pays-Bas.

C’est une excellente nouvelle pour les producteurs autorisés au Canada, qui répondent actuellement à la demande allemande par le biais d’importations importantes.

L’Espagne et son approche plus laxiste sur le CBD

L’Espagne a décriminalisé le cannabis à la fois médical et récréatif à des fins personnelles et privées, à condition que les produits ne contiennent presque pas de THC. Cela a conduit à un vaste réseau de «clubs sociaux», collectifs privés à but non lucratif, mais aussi de marchés noirs, où les gens peuvent obtenir du cannabis à la fois médical et à des fins récréatives.

Les clubs sociaux sont des lieux de vente et de consommation de cannabis CBD, et autre cannabis légal, sans but lucratif, où les gens peuvent se procurer de l’herbe ou du haschisch  à des fins médicales et récréatives.

On estime qu’il existe plus de 800 clubs de ce type en Espagne, la plupart à Barcelone. Cela a conduit à une micro-production en plein essor, et une industrie du marché noir, qui fournit ces sites.

Pour compliquer davantage les choses, diverses régions traitent le cannabis différemment. Certaines régions l’ont décriminalisée, tandis que d’autres continuent de l’incriminer. L’Espagne n’approuve officiellement aucune entreprise de production de chanvre à des fins médicales et le marché opère donc principalement dans une «zone grise». Mais on sait déjà que l’Espagne présentera de nouvelles lois sur la marijuana à des fins médicales à court terme”

Les Pays-Bas : le précurseur au niveau de la consommation de cannabis

Doyen de l’industrie européenne, les Pays-Bas ont ouvert la voie sur les marchés des médicaments et du cannabis récréatif. La ville la plus célèbre est Amsterdam, où chaque année des centaines de milliers de touristes affluent vers la ville pour profiter de la «culture du coffee shop».

Les coffees sont en activité depuis 1978, mais la législation qui les régit n’a pas de sens. Bien que les magasins soient autorisés à vendre du cannabis à des fins récréatives, ils ne sont pas autorisés à cultiver ou produire leur propre cannabis.

Au lieu de cela, ils doivent compter sur le marché noir pour leur fournir le cannabis, ce qui a entraîné la montée de grandes entreprises criminelles qui dominent ce marché. Le gouvernement l’a reconnu et a par la suite, délivré une seule licence de production à Bedrocann.

Bedrocann détient donc le monopole de la production pour la commercialisation des médicaments aux Pays-Bas et exporte également ce produit sur les marchés italien, allemand et finlandais.

Les Pays-Bas ont été le premier pays au monde à légaliser le cannabis à usage médical en 2003. Les médecins sont autorisés à prescrire du cannabis à usage médical, mais seulement après que toutes les autres voies ont été épuisées.

Cependant, ici, le cannabis n’est pas couvert par les compagnies d’assurance maladie et peut coûter très cher aux patients. Cela a conduit de nombreux patients à s’approvisionner auprès des coffee shops.

Des années d’expérience devraient placer les Pays-Bas dans une position privilégiée pour capitaliser sur les marchés des médicaments et du récréatif en Europe. Ils ont été les pionniers de la technologie « Green House » et comptent plus de 40 ans de propriété intellectuelle sous la forme de banques de semences étendues et de souches génétiquement développées.

Le marché du cannabis est estimé à 1 milliard d’euros d’ici 2028, les lois en vigueur autorisant la possession de moins de 5 grammes, et moins de 5 plantes autorisées dans le cadre d’un système de «décriminalisation». Comme mentionné ci-dessus, le marché noir est toujours florissant, car la production de produits médicinaux et récréatifs pour les cafés n’est toujours pas autorisée.

Continuer la lecture avec : Du cannabis légal en Suisse

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.